suivre
samedi, 15 avril 2017 15:00

Afrocentricity International Soutient le Mouvement Populaire Pou Lagwiyann Dékolé

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le Mouvement Pou Lagwiyann Dékolé a démarré il y a presque trois semaines maintenant. Les écoles, les commerces, l’université, les stations d’essence, l’aéroport, et le port ne fonctionnent plus. Les barrages érigés à des points stratégiques ralentissent considérablement le cours de la vie, afin que soit pris le temps de réfléchir sérieusement à la situation dans laquelle la Guyane se trouve du fait de son exploitation par la France. Afrocentricity International estime que les revendications de nos soeurs et de nos frères de Guyane pour plus de justice sociale, économique, culturelle, et disons le, raciale sont tout à fait légitimes. La France qui occupe illégalement la Guyane depuis 1643 profite ce pays, de ses richesses, de son intérêt géostratégique, et ne donne pratiquement rien en retour.

D’abord utilisée comme colonie, où des Africains asservis sont introduits contre leur gré et forcés à travailler gratuitement, puis comme lieu de déversement des éléments indésirables et délinquents de la société française avec l’installation de bagnes à Cayenne, à Saint-Laurent-du-Maroni et à l’Ile du Diable de 1852 à 1946, la Guyane devient à partir de  1964, en raison de sa proximité avec l’Equateur et la déconfiture de la France en Algérie, un point stratégique pour l’industrie spatiale française avec le Centre Spatial Guyanais situé à Kourou.

La Guyane est devenue un département français en 1946 mais n’a pas bénéficié de son association, certes forcée, avec la France, loin de là. En fait, c’est ce sentiment d’avoir été profondément négligés par la France qui est à l’origine de ce mouvement Pou Lagwiyann Dékolé. Les plaintes des Guyanais sont en effet multiples: des infrastructures scolaires insuffisantes (5000 enfants ne sont pas scolarisés dans le primaire à cause du manque d’écoles), des hôpitaux délabrés et criblés de dettes, un système judiciaire défaillant, des dispositifs d’insertion et de formation quasi non-existants et qui laissent donc les déscolarisés sans alternative (ceci explique en partie un taux particulièrement élevé de chômage chez les jeunes (40%) et une grande incidence de la délinquance et de la criminalité), des infrastructures routières inadéquates, l’inaccessibilité à l’électricité et à l’eau potable pour près d’un tiers de la population, l’inaccessibilité aux réseaux téléphoniques pour des milliers de personnes, un taux de mortalité infantile élevé, etc., etc.

En revanche, la Guyane est devenue et reste fortement dépendante de la France. En conséquence, les industries locales ne sont pas encouragées, lorsqu’elles ne sont pas carrément découragées par la France. Par ailleurs, nos frères et soeurs guyanais sont tenus en ôtages, avec peu de lignes aériennes desservies par ailleurs par des compagnies qui pratiquent souvent des prix exorbitants. Et bien sûr, comme toute colonie, la Guyane assiste à la confiscation de ses richesses naturelles par la France, en particulier son immense forêt équatoriale qui recouvre près de 98% du territoire et qui demeure parmi les plus riches au monde du fait de sa biodiversité.

Face aux revendications du Collectif Pou Lagwiyann Dékolé et ses exigences de 2,5 milliards d’euros afin de commencer à remédier à toutes ces carences, le gouvernement franais fait la sourde oreille et prétend ne pouvoir débloquer qu’un peu plus d’1 milliard d’euros sur 10 ans. Cette offre est inacceptable, et le mouvement pour plus de justice ne peut que se durcir jusqu’à ce que le gouvernement français cède. Afrocentricity International affirme sa solidarité avec le peuple guyanais, et continue à suivre la situation de très près. Plus que tout, néanmoins, Afrocentricity International encourage le peuple guyanais à remettre en question une fois pour toutes le lien colonial qui le lie à la France, et qui permet à cette dernière, tel un parasite éhonté, de continuer à sucer le sang des Guyanais et à s’enrichir. Il est peut-être bien temps de passer à la nouvelle étape, celle de l’émancipation et de la décolonisation.

L’Unité est notre But, la Victoire est notre Destinée!

Ama Mazama, Per-aat

Molefi Asante, Organisateur International

Philadelphie, ce 9 Avril 2017

Lu 770 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.



Anti-spam: complete the taskJoomla CAPTCHA

Évènements

25
Mai
2017
Convention Annuelle d'AI

25 mai 2017 00:00 - 05 juin 2017 06:00

(Enregistrer dans le calendrier)





30
Déc
2016
AI Guadeloupe celebre 50 ans de Kwanzaa

30 décembre 2016 18:00

(Enregistrer dans le calendrier)

Jardin d'Alexina





Online

Nous avons 135 invités et aucun membre en ligne

Login