suivre
lundi, 29 février 2016 20:26

Ecole d'Ataye : Un rêve, une destinée

Écrit par
Narmer Assefa est un enseignant kamit d'origine éthiopienne vivant actuellement en France. Il est le promoteur d'un projet de construction d'école afrocentrique dans son pays d'origine (village d'Ataye).* Ce projet qui a été initié en 2012, nécessitait au départ un financement de 17000 euros. La volonté affichée des promoteurs de ce projet, porté à bout de bras par Narmer Assefa est, comme on peut s'en douter, de permettre la diffusion du paradigme kamit ou afrocentrique au sein d'une école, un bâtiment ayant la capacité de recevoir 300 élèves. Ceux-ci seront choisis dans une classe d'âge allant de 9 ans à…
lundi, 29 février 2016 20:26

Ecole d'Ataye : Un rêve, une destinée

Écrit par
Narmer Assefa est un enseignant kamit d'origine éthiopienne vivant actuellement en France. Il est le promoteur d'un projet de construction d'école afrocentrique dans son pays d'origine (village d'Ataye).* Ce projet qui a été initié en 2012, nécessitait au départ un financement de 17000 euros. La volonté affichée des promoteurs de ce projet, porté à bout de bras par Narmer Assefa est, comme on peut s'en douter, de permettre la diffusion du paradigme kamit ou afrocentrique au sein d'une école, un bâtiment ayant la capacité de recevoir 300 élèves. Ceux-ci seront choisis dans une classe d'âge allant de 9 ans à…
TANT QUE LE PANAFRICANISME N'OCCUPE PAS L'ESPACE MÉDIATIQUE AUX PAYS DE NOS ANCÊTRES NOUS SERONS TOUJOURS EN TRAIN DE FABRIQUER DES GÉNÉRATIONS DE SACRIFIÉS... (Par Mathias LiønKïng Mougoué) Pour ma Part, Je répète que J’ai fait un Choix Afrocentrique TRÈS CLAIR et les Universalistes afropessismistes en réalité eurocentristes et eurosympathisants auront beau me demander quel en est le sens comme pour se faire malins en insinuant une contradiction dans mes choix, question de pousser à la dérision une foi qui croît et se déploie là où on entend peu de voix, je leur demanderai de se réconcilier avec la Culture…
mercredi, 17 juin 2015 23:00

ALLAH'S MESSENGER HAD A "BLACK SLAVE"

Écrit par
ALLAH'S MESSENGER HAD A BLACK SLAVE Donc le messager d'allah , selon le coran, avait un esclave NOIR. C'est cela le message de "Paix" d'allah? Normal, dirait quelqu'un, vu qu'en arabe, le mot pour désigner le noir est ABD qui signifie également ESCLAVE. Et nos soeurs et frères sont toujours là à nourrir les égrégores de ceux qui les méprisent et ont massacré , et continuent de massacrer (Mauritanie) leurs parents.
POSITIONS OFFICIELLES AFROCENTRICITY INTERNATIONAL (AI)   1 – LA QUESTION RELIGIEUSE A.I. oeuvre pour le rétablissement de la la Tradition Primordiale Spirituelle Ancestrale (ou KEMITISME), héritée de nos Ancêtres originaires de la Région des Grands Lacs, fondateurs de la Civilisation Egyptienne Antique.Ainsi nous disposons d'un livre sacré nommé le "Livre de la gloire", dont le contenu provient des plus anciens textes de nos Ancêtres de la vallée du Nil, et dont l'usage et la possession restent strictement réservés aux membres de A.I.Cependant nous diffuserons un maximum d'extraits de certains textes sacrés, tels que le papyrus d'Ani, le papyrus de Leyde,…
Arrivée à l'Hotel Norma Jeane's Lake View Resort Zimbabwe à Masvingo le 24 Mai 2015. Diner suivi d'un brefing du Pr. MOLEFI ASANTE qui nous explique l'Historique de ce que les autres ont appelé les "Ruines du Zimbabwe" qui sont en fait des Vestiges du Royaume de Mwene Mutapa. Après une nuit reposante dans un cadre magnifique, direction "GREAT ZIMBABWE" d'ou le pays tire son nom (ZI = Grand, MBA = Maison, BWE = Pierres). GREAT ZIMBABWE est un ensemble de vestiges d'un ancien Royaume d'Afrique méridionale, située à une quinzaine de kilomètres au sud de la ville de Masvingo,…
mardi, 27 janvier 2015 00:00

LA MAAT DANS LA SOCIETE WAWOULE

Écrit par
PRESENTATION : Les travaux de recherche de Konan Bonthin ont permis de vérifier l'existence du concept Kamit de la Maat dans une société moderne negro-africaine; la société Akan - baoulé.  Le grand méritede ce  travail donc est d'avoir bien montré à travers le cas baoulé que le plus vieux code moral du monde, la "Maat", est toujours vivant dans la langue et la pensée négro- africaine. Chez ce peuple baoulé, originaire de la vallée du Nil,la Maat est connue sous le nom de GNAMMIEN M’MLA. Il est formulé dansun style de commandements. Konan Bonthin  en a recensé 36.  Aussi ce précieux patrimoine immatériel légué par…
Ama Mazama, Docteur en Linguistique (La Sorbonne Nouvelle), Professeur d’Etudes Africaines Américaines, Temple University, Per-aat Le présent essai s'attachera à cerner les conditions dans lesquelles notre langue, le guadeloupéen, a émergé. Mon principal souci est de souligner l'apport de l'Afrique dans le guadeloupéen afin de contribuer à l'instauration d'un lien de continuité entre l'Afrique et la Guadeloupe. Ainsi que cela a été expliqué dans le chapitre précédent, une telle entreprise est nécessaire afin que nous puissions mettre un terme à nos errements et nous ancrer, de façon consciente, positive et déterminée, à la matrice culturelle africaine hors de laquelle il…
Bamiléké et spiritualité La religion en pays bamiléké est une identité. Dans la spiritualité bamiléké, l’être humain est considéré comme étant double dans sa constitution : d’un côté il est physique, visible et de l’autre, c’est une âme spirituelle et invisible. A la mort, l’âme du défunt se sépare du corps et s’en va rejoindre ceux des ancêtres qui l’ont précédés dans l’autre monde spirituel invisible.Dans cette croyance religieuse Bamiléké, il existe un monde des dieux et chaque individu de cette société est connecté aux dieux à travers ses ancêtres. D’autre part, la religion Bamiléké est bipolaire ; on y…
-i=ii=iy=yy=yi=iw = « VENIR »= « S’EN ALLER » EN EGYPTIEN ANCIEN-BETE ET BAOULE Résumé Les formes phonétiques de « venir », « s’en aller » dans la langue égyptienne ancienne survivent toujours dans les langues (en réalité des dialectes) modernes wawolé (baoule) et bété de Côte d’Ivoire.
lundi, 20 octobre 2014 00:00

INTOLERANCE RELIGIEUSE ET IDENTITE CULTURELLE

Écrit par
Résumé  Dans ce texte qui date du 16 mail 2009, Les auteurs, Yao N'Guetta et Traoré Adama, alertaient l’opinion sur la destruction des cultures africaines par les idiologies étrangères qui se déploient tranquillement à l’ombre du prosélytisme religieux. La diversité culturelle et religieuse est une richesse pour l’humanité qu’il convient de préserver.
Page 1 sur 2

Évènements

25
Mai
2017
Convention Annuelle d'AI

25 mai 2017 00:00 - 05 juin 2017 06:00

(Enregistrer dans le calendrier)





30
Déc
2016
AI Guadeloupe celebre 50 ans de Kwanzaa

30 décembre 2016 18:00

(Enregistrer dans le calendrier)

Jardin d'Alexina





Online

Nous avons 127 invités et aucun membre en ligne

Login