suivre
WAFFO FOTSO

SHENUTI AI CAMEROUN

AVANT 1849, LES "CAMEROUNAIS" PRATIQUAIENT QUELLE RELIGION?
(Par Killamel Akn)

Les missionnaires Joseph Merrick et Jackson Fuller débarquent dans notre pays en 1843; Alfred Saker quant à lui, arrive en 1845. (...)
Le tout-premier Chrétien Camerounais est baptisé en 1849 : un certain Békima Bilè, natif du village BonaPriso. Son nom de baptême sera Smith.
Ainsi sera-t-il le premier de nos concitoyens à se voir greffer sur son identité, un prénom occidental. (...)
De 1849 à 2014, cela fait très exactement 169 ans (seulement!), donc même pas 2 siècles..!
Sachons donc, que cela choque ou laisse à 37, que dans ce Cameroun, AUCUNE famille n'est Chrétienne depuis plus de 5 générations (SEULEMENT!!!), aucune. ‪#‎CQFD‬.
PS : Ce n'est pas ma petite personne qui parle, mais l'impartialité des faits.
Bon début de semaine, que le Dieu de Nos Ancêtres veille !

JE RAJOUTERAI CECI: NOS PARENTS QUI N’ÉTAIENT SUREMENT PAS "CHRÉTIENS" ET NE CONNAISSAIENT NI LA BIBLE, NI CELUI QUE LA BIBLE APPELLE "LA VOIE" (Jean 14.6 Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi.) IRONT-ILS TOUS EN ENFER?
ENTRE -200 000 ANS (PREMIER HOMO SAPIENS EN AFRIQUE) ET 1849, QU'EST CE QUI S'EST PASSE SPIRITUELLEMENT ???                                          (Waffo)

 

 Sur l’image en haut à gauche vous avez une partie du site de Mpumalanga en Afrique du Sud. C’est la que se situe les ruines de la plus ancienne ville construite par l’homme moderne, dans toute l’histoire de l’humanité. Les ruines de cette ville sont datées d’environ 100 000 ans a 200 000 ans. L’astronome Bill Hollenbach situe l’âge du site (ruines de Mpumalanga) jusqu'à 150 000 ans. J. Heine et M. Tellinger estiment que le site date au minimum 75 000 ans.

Sur une des parois du site de Mpumalanga (Afrique du Sud actuelle) que vous avez a l’image, se situe la plus ancienne représentation la Croix Ankh attestée dans l’histoire (image en bas de l’image en haut a gauche). En effet on reconnait bien à l’image la Croix Ankh (Symbole de la vie éternelle) au cœur du disque de lumière divine solaire (Ra). 

Ces symboles (symbole solaire et croix Ankh), on les retrouve abondamment comme tout le monde le sait sur les fresques et les documents de l’époque pharaonique, comme on peut le voir sur l’image de droite ou le pharaon Akhenaton faisant des offrandes , reçoit les bénédictions divines , bénédictions représentés par les rayons de lumière qui se terminent par des mains donnant la vie, la force et la santé en abondance(symbolisé par la croix Ankh) au pharaon. 

Ces symboles (symbole solaire et croix Ankh) sur les ruines du site de Mpumalanga montrent que la spiritualité était connue et pratiquée par nos ancêtres depuis la nuit des temps, bien avant l’époque pharaonique. C’est de cette spiritualité venue des profondeurs du continent et pratiquée par nos ancêtres depuis la nuit des temps, que la civilisation pharaonique a hérité et quelle a perpétuée, c’est pourquoi on retrouve ces même symboles a l’époque pharaonique. 

Cela montre bien que cette spiritualité pratiquée dans la vallée du Nil (civilisation pharaonique) est la spiritualité de nos ancêtres depuis la nuit des temps. Et cela montre bien une fois de plus, les origines les plus lointaines de la civilisation pharaonique. Nous citerons en fin de notre analyse, les propos d’un important sociologue européen, le professeur Gurvitch, qui a reconnu la vérité, en disant :

« La culture négro-africaine a donné au monde entier un exemple d’extraordinaire vitalité et vigueur. Toutes les conceptions vitalistes, religieuses comme philosophiques, sont j’en suis convaincu, sorties de cette source. LA CIVILISATION DE L’ANCIENNE ÉGYPTE NE SERAIT PAS POSSIBLE SANS LE GRAND EXEMPLE DE LA CULTURE NÉGRO-AFRICAINE, ET N’EN FUT TRÈS PROBABLEMENT QUE LA SUBLIMATION ». 

Georges Gurvitch, numéro spécial de la revue Présence Africaine, Avril 1959. Cité par Cheikh Anta Diop, les fondements économiques et culturels d’un État fédéral d’Afrique noire, Présence Africaine, 1974, P 15. 

Pour le professeur Gurvitch la civilisation de l’époque pharaonique est le résultat du développement et du raffinement au plus haut degré (sublimation) de la culture qui existait en Afrique depuis la nuit des temps. 

La spiritualité qu'on retrouve a l'époque pharaonique , spiritualité dont nous avons hérité de nos ancêtres, était donc la spiritualité pratiquée en Afrique depuis la nuit des temps

 

(Par African history-Histoire africaine)

Certains mots sont utilisés par certains de nos frères et soeurs, alors que le sens leur échappe certainement.   

Je ne me reconnais pas dans l'afrocentrisme (par opposition à l'eurocentrisme), mais dans l'afrocentricité (je suis donc afrocentrique). Je me reconnais dans le terme Kémite (nom qu'utilisaient nos Ancêtres de la vallée du Nil).
Que signifient ces deux termes ???

1-QU'EST CE QUE L'AFROCENTRICITE ?


“L’Afrocentricité, comme l’explique Moléfi Asanté, établit (un cadre de références au sein duquel tout phénomène est perçu du point de vue des Africains... elle positionne les individus d’origine africaine de manière à ce que nous contrôlions nos vies et nos attitudes vis-à-vis du monde. Cela signifie que nous devons examiner tous les aspects de la dislocation des Africains; la culture, l’économie, la psychologie, la santé et la religion... En tant que théorie intellectuelle, l’Afrocentricité, consiste à étudier les idées et les évènements du point de vue des Africains perçus comme agents plutôt que comme victimes... Il s’agit de l’Afrique qui s’affirme intellectuellement et psychologiquement, cassant les chaînes de la domination occidentale sur nos esprits, afin que nous puissions nous libérer dans tous les domaines.”
(L'IMPERATIF AFROCENTRIQUE (AMA MAZAMA) ; P.220)

“L’Afrocentricité réorganise notre cadre de références afin que nous soyons au centre de l’analyse et de la synthèse. A ce titre, elle devient la source par laquelle nos valeurs et nos croyances se régénèrent. En effet, ce mouvement capte la volonté collective à qui l’on doit l’Egypte ancienne et la Nubie. Le passé, cependant, nous dit simplement ce qui est possible; il ne peut mener la lutte pour nous, sinon sur le plan psychologique. Nous acceptons cette aide psychologique et nous nous félicitons d’avoir des ancêtres qui nous ont laissé un héritage aussi remarquable. 
(L'AFROCENTRICITE (MOLEFI KETE ASANTE); P.81)

2-“QU’EST CE QU’ETRE KAMIT(E) ?


Se soustraire à toute tutelle culturelle , spirituelle et intellectuelle extra-kamite, oser se définir et s’orienter soi-même, en prenant comme appui notre idéal de valeurs ancestrales et comme repère, les expériences humaines de nos ancêtres (notion d’Humanités Classiques Africaines), tout en considérant comme ‘sans intérêt’ le point de vue d’autrui vis-à-vis de notre décision, tel est le sens de notre démarche que nous avons nommée la ‘kamitude’. C’est aussi le sens même de la philosophie de l’afrocentricité (qui inclut la notion de défense de nos intérêts matériels et moraux africains), initiée par le Pr Molefi Kete Asante.”
(QU'EST-CE QU'ETRE KAMIT(E) (J.P Omotunde) ; P.7)


Que les prestidigitateurs m'expliquent ou ils ont vu qu'on haïssait les blancs, qu'on voulait une hégémonie noire.

Voici également le lien de la vidéo du professeur Coovi REKHMIRE qui nous parle de l'invention par une leucoderme (Mary Lefkowitz), du terme "afrocentrisme" afin de nuire au combat de Cheikh ANTA DIOP. 

AFROCENTRICITE Vs AFROCENTRISME

 

Page 2 sur 2

Online

Nous avons 78 invités et aucun membre en ligne

Login