suivre
WAFFO FOTSO

SHENUTI AI CAMEROUN

mercredi, 28 septembre 2016 03:45

QUELS SONT LES ENJEUX DE NOTRE LUTTE ???

Pourquoi les Kamites se battent-ils depuis des années ? Il est important de mettre les bons mots sur nos maux afin de ne pas nous disperser.

Nous nous battons, ainsi que tous les leaders nationalistes Kamites depuis des siècles pour notre SOUVERAINETÉ.

Cette Souveraineté , pour être complète et effective, revêt plusieurs aspects (POLITIQUE, ECONOMIQUE, EDUCATIONNEL, SPIRITUEL).
J'aborderai ce jour le premier aspect (POLITIQUE).

1 – POLITIQUE

Cela fait des siècles, pour ne pas dire des millénaires, plus exactement 2500 ans que KEMET est laminé, pillé, et que ses enfants sont massacrés et asservis.

Après, l’esclavage, nous avons subi la colonisation et nous sommes en plein dans la néo-colonisation.
Le point d’orgue de cette néo-colonisation est la formation, l’embrigadement et la mise à la tête de nos pseudo-états hérités de la conférence dite de berlin de 1884 de sous-préfets que nous appelons présidents.

A l’exception de certains pays dont les présidents ont participé aux luttes d’indépendance ou sont descendants de parents ayant lutté pour la libération de leur enclos, la plupart des enclos ont à leurs têtes des personnages dont les cerveaux ont été lavés et automatisés dans les loges et autres officines.
Il est très difficile pour des personnes conditionnés depuis longtemps de changer et de faire des choses positives pour le Peuple KAMITE (Africain) car ils sont les fruits de l’Eurocentrisme et ne voient KEMET (L'Afrique), qu’à travers une perspective leucoderme(occidental).
Ils ne sont pour autant pas nos ennemis premiers car étant eux-mêmes des marionnettes. Le fait de les renverser ne nous donnera pas assurément la Souveraineté Politique car le système sera toujours le même (Le Burkina-Faso est un exemple palpable et récent).
Nous serons toujours dans la nasse.

Nous avons décidé de nous attaquer aux marionnettistes qui sont situés en France, aux USA, Angleterre, Belgique, Hollande , Arabie Saoudite, Qatar, Chine, etc …

Nous devons tout faire pour contrôler notre espace géographique et bouter hors de nos terres les fameuses bases militaires et autres services de sécurité de l’onu, aides humanitaires , qui ne sont que des moyens de contrôle des sous-préfets qui auraient des velléités d’indépendance.

KEMET ne pourra compter que sur ses enfants disséminés à travers le monde pour se libérer. Et chacun(e) doit comprendre que tant que la Base Arrière n'est pas libre, aucun Kamite (Noir) ne sera respecté ou que ce soit.

L'Unité est notre But, la Victoire est notre Destinée !!!

 

(Par WAFFO FOTSO)

TANT QUE LE PANAFRICANISME N'OCCUPE PAS L'ESPACE MÉDIATIQUE AUX PAYS DE NOS ANCÊTRES NOUS SERONS TOUJOURS EN TRAIN DE FABRIQUER DES GÉNÉRATIONS DE SACRIFIÉS...
(Par Mathias LiønKïng Mougoué)

Pour ma Part, Je répète que J’ai fait un Choix Afrocentrique TRÈS CLAIR et les Universalistes afropessismistes en réalité eurocentristes et eurosympathisants auront beau me demander quel en est le sens comme pour se faire malins en insinuant une contradiction dans mes choix, question de pousser à la dérision une foi qui croît et se déploie là où on entend peu de voix, je leur demanderai de se réconcilier avec la Culture et la définition d’Identité puis nous pourrons discuter.

L’Afrocentricité n’est pas un péché car L’Afrique est un devoir…

Le Problème c’est vraiment l'eurocentrisme et je lui barrerai toujours la Route!

https://www.youtube.com/watch?v=8MdtKDSWftc

Apres la décapitation de la statue du générale leclaire à Douala c'est à la statue coloniale situé a moins de 50 mètre érigé en la mémoire des militaires Français et alliés tombés au champs de massacre des populations camerounaise pendant la campagne du Cameroun, "le soldat inconnu" que le combattant Essama Andre Blaise a déversé sa colère en la renversant pour ensuite la décapiter .

Fini le temps où on célébrait les bourreaux et jetait aux oubliettes les victimes.

Que soit ériger en lieu et place une statue d'un de nos héros de l’indépendance du Cameroun ou un monument à la mémoire de toutes les victimes de la barbarie Française au Cameroun dont les victimes étaient essentiellement composées de Bamilekés et bassas.

Un courage à féliciter, encourager et même à suivre ............

(Par André Tameghe )

mercredi, 17 juin 2015 23:00

ALLAH'S MESSENGER HAD A "BLACK SLAVE"

ALLAH'S MESSENGER HAD A BLACK SLAVE

Donc le messager d'allah , selon le coran, avait un esclave NOIR. C'est cela le message de "Paix" d'allah?

Normal, dirait quelqu'un, vu qu'en arabe, le mot pour désigner le noir est ABD qui signifie également ESCLAVE.

Et nos soeurs et frères sont toujours là à nourrir les égrégores de ceux qui les méprisent et ont massacré , et continuent de massacrer (Mauritanie) leurs parents.

AMA MAZAMA ET AFROCENTRICITY CAMEROUN A BARE-BAKEM

Ce Lundi 15 Juin 2015, AMA MAZAMA, Per-Aat universelle Afrocentricity International a de nouveau foulé le sol du Cameroun.
Après une réception digne à l'aéroport de Yaoundé Nsimalen par des membres d'Afrocentricity International Cameroun, nous avons vécu le mercredi 17 Juin un évènement exceptionnel à BARE, près de NKONGSAMBA.

Le frère EBOUA NGOTY a mobilisé toutes les forces vives de la région pour recevoir celle qui deviendra la marraine d'une école pas comme les autres.

Chefs traditionnels, Sous-préfets, Adjoint au Préfet, Maire, Population, toutes et tous étaient là pour recevoir la Per-Aat AMA MAZAMA et tous les membres d'Afrocentricity Cameroun.
L'accueil chaleureux , mais très court s'est déroulée en plusieurs phases (arrivée chez le Préfet, réception dans les locaux de la Mairie et mini-conférence, Visite de l'Ecole Afrocentrique MBOA, Partage de l'excellent repas avec spécialités locales, Mot d'aurevoir).

La Per-Aat AMA MAZAMA a promis revenir à BARE-BAKEM l'année prochaine dans le cadre de la cinquième Convention Mondiale Afrocentricity International.

L'Unité est notre But, la Victoire est notre Destinée !!!

POSITIONS OFFICIELLES AFROCENTRICITY INTERNATIONAL (AI)

 

1 – LA QUESTION RELIGIEUSE

A.I. oeuvre pour le rétablissement de la la Tradition Primordiale Spirituelle Ancestrale (ou KEMITISME), héritée de nos Ancêtres originaires de la Région des Grands Lacs, fondateurs de la Civilisation Egyptienne Antique.
Ainsi nous disposons d'un livre sacré nommé le "Livre de la gloire", dont le contenu provient des plus anciens textes de nos Ancêtres de la vallée du Nil, et dont l'usage et la possession restent strictement réservés aux membres de A.I.
Cependant nous diffuserons un maximum d'extraits de certains textes sacrés, tels que le papyrus d'Ani, le papyrus de Leyde, les textes des pyramides, etc.
Nous restaurerons également la pratique des anciens rituels sacrés, et cela en accord avec la méthodologie Ancestrale, avec pour finalité la création du Premier Temple Kémite .
Concernant les religions dites révélées, nous mettrons en évidence les nombreux plagiats puisés dans nos textes ancestraux, tout en soulignant les différents apports haineux, pervers et suprématistes qui s'y cachent.
Cependant, nous ne rejetterons pas nos frères de différentes confessions. Nous les conscientiserons en insistant sur les valeurs de la MAÂT, afin qu'ils puissent réaliser tout le mal que ces religions nous ont fait.


2 – LA QUESTION DE L’IDENTITE

Nous nous définissons comme "KAMITES" (noirs africains) au sens phénotypique et originaire, mais "Kémites" (pratiquants de la Tradition Spirituelle Primordiale Ancestrale) au sens spirituel.
Par souci de compréhension, et bien qu'étant soit imprécis, soit historiquement et sociologiquement incorrects, nous acceptons également les termes "Noirs", "Africains" ou "Afro-descendants", à l'exclusion de tout autre appellation ; "camerounais", "togolais", "français", "antillais", etc... , n'étant que des termes administratifs découlants de différents incidents et drames historiques à l'encontre de nos peuples.
Tout KAMITE (Noir, Africain, Afro-descendant) victime de discrimination raciale sous toute forme quelconque faisant appel à notre organisation, bénéficiera non seulement d'une protection physique si sa personne est en danger, mais se verra également dans la possibilité d'être représenté juridiquement par un avocat spécialisé, issu ou sympathisant de nos rangs ; et cela même s'il se dit musulman, chrétien, juif ou autre...
Tous frères ou sœurs nés d'un éventuel métissage issu d'un parent Africain ou Afro-descendant, est considéré comme étant KAMITE, et se doit ainsi de lutter à nos côtés avec la même ferveur et la même conviction que ses congénères.
Nous combattrons avec la plus grande énergie tout acte ou parole injuste et malveillante envers notre communauté, ainsi que ses membres individuels.


3 – LA QUESTION DE L’ESCLAVAGE ET DE LA COLONISATION

En ce qui concerne l'esclavage, nous exigeons que justice soit rendue de la part des anciens pays esclavagistes, à travers la reconnaissance de Culpabilité de Crime contre l'Humanité, suivi d'une réparation et d'un dédommagement à hauteur du préjudice ; cela s'exprime à travers :
1 - L'annulation pure et simple de la dette africaine.
2 - Le dédommagement de toutes les familles Kamites dont les Ancêtres ont été déportés et ce, au prorata de ce qui a été fait pour d'autres communautés (juifs, amérindiens, etc...).
3 - Le rétablissement de la généalogie sur le continent, de tout Africain et Afro-descendant qui en ferait la demande.
Quant à la colonisation, nous considérons que tant que l'Afrique est sous le dictât économique, l'influence politique et la menace militaire occidentale, celle-ci ne peut donc avoir pris fin et se poursuit de manière effective.
Nous mettrons toute notre énergie afin que l'Afrique retrouve sa souveraineté :
1 - Économique : création d'une monnaie africaine et nationalisation des sociétés agissantes dans tous les secteurs stratégiques (pétrole, gaz, électricité, médecine, éducation, matière première).
2 - Territoriale : démantèlement de toutes les bases militaires et départ de toutes les O.N.G. qui ne sont que des nids d'espions.
3 - Culturelle: Incitation à la création de centres culturels africains, promotion de langues Africaines, et choix d’une ou deux langues principales Africaines, Programmes scolaires définis par et pour les kamites.
4 - Spirituelle: Promotion des valeurs de la Maât, construction des lieux de cultes.


4 – LA QUESTION DU RETOUR EN AFRIQUE

Le but ultime de notre engagement est la constitution des États-Unis d'Afrique, et le retour massif de tous les Africains et afro-descendants sur le continent.
Nous travaillerons donc à favoriser des conditions sécuritaires optimales à cet effet.
Nous encourageons par ailleurs tout Kamite ayant fait le choix du retour en Afrique, et aiderons tous ceux qui ont vocation à entreprendre, et dont le projet bénéficiera directement et concrètement à la population sur place.


5 – LA QUESTION DE LA STRATÉGIE A ADOPTER COLLECTIVEMENT

Les organisations Kamites et Panafricaines doivent surtout mettre l'accent sur les points de convergence, et ensemble créer un lobby économique et politique fort, afin de peser sur les décisions politiques au niveau national et international. Ceci dans le but d’avoir une plus grande efficacité dans nos actions.
Nous comptons donc régulièrement inviter toutes les organisations Kamites et Panafricaines, à discuter et proposer des choses concrètes sur le plan économique et politique.
Les organisations clairement identifiées devront envisager la création d'un conseil afin de peser de manière stratégique sur les décisions importantes, tout en mettant de côté leurs divergences au profit de l'intérêt commun.

 

6 – LE MARIAGE MIXTE ET L’UNION INTER-RACIALE

Dans la droite ligne de nos illustres ancêtres que sont Marcus Garvey et Malcolm X, nous affirmons que nous ne haïssons aucune « race » ou « ethnie ». Nous ne haïssons ni les blancs, ni les sémites (arabes ou juifs), ni les asiatiques…
Nous sommes cependant clairement contre le mariage mixte entre un membre de notre communauté et celui d’une autre variété biologique. Et ceci tant que nos frères et sœurs sont encore sous la domination socioculturelle et économique étrangère, et qu’ils ne sont pas guéris de l'aliénation mentale, culturelle et spirituelle dont ils sont victimes depuis des siècles.
Nous considérons que sans cela, le choix d'une union inter-raciale ne peut être entièrement réfléchi et pris en considération de manière pleinement consciente, étant dans un rapport de dominant à dominé…
Nous encourageons tous les Kamites à s’unir à d’autres Kamites du continent et d’ailleurs. Nous encourageons également fortement les naissances (notre peuple ayant eu à subir beaucoup d’évènements qui l’ont privé de ses ressources humaines).

(En Photo, L'ensemble des Shenutis présents à la Convention Mondiale Afrocentricity au Zimbabwe, ainsi que la Per-Aat AMA MAZAMA et l'International Organiser MOLEFI KETE ASANTE)

 

 

Arrivée à l'Hotel Norma Jeane's Lake View Resort Zimbabwe à Masvingo le 24 Mai 2015. Diner suivi d'un brefing du Pr. MOLEFI ASANTE qui nous explique l'Historique de ce que les autres ont appelé les "Ruines du Zimbabwe" qui sont en fait des Vestiges du Royaume de Mwene Mutapa.

Après une nuit reposante dans un cadre magnifique, direction "GREAT ZIMBABWE" d'ou le pays tire son nom (ZI = Grand, MBA = Maison, BWE = Pierres).

GREAT ZIMBABWE est un ensemble de vestiges d'un ancien Royaume d'Afrique méridionale, située à une quinzaine de kilomètres au sud de la ville de Masvingo, dans le sud du Zimbabwe. Cette cité fut du XIe au XVe siècle le centre d'un vaste empire connu sous le nom d'Empire Monomotapa (ou Mwene Mutapa), qui couvrait les territoires des actuels Zimbabwe (qui prit son nom de la ville) et du Mozambique.

Construite entièrement en pierre (granit), la ville s'étendait sur 7 km2 pour une zone d'influence d'un rayon de 160 à 320 km.

Les vestiges se répartissent en trois ensembles architecturaux : l'Ensemble de la colline ou les Ruines de la colline (Hill Complex ou Hill Ruins), l'Ensemble de la vallée ou les Ruines de la vallée (Valley Complex ou Valley Ruins) et, le plus célèbre, le Grand enclos (Great Enclosure).

Le Symbole de Royauté que le Zimbabwe a gardé dans son emblême aujourdhui est une espèce d'Aigle appelé TSHAPUNDU. Il symbolise le Force et l'Eternité et nous montre le lien que le Zimbabwé actuel continue d'entretenir avec ses Ancêtres. C'est cela la Reconnection. Le Retour aux Sources (On se base sur le Passé pour comprendre le Présent et mieux appréhender les défis du Futur).

Ce fut une visite Historique et plein d'enseignements, agrémentée par une cérémonie de mariage (Notre Shenuti de Salvador de Bahia et ses deux épouses), selon les canaux Kamites dirigée par la Per-Aat AMA MAZAMA (également Mambo).

Tout le monde devrait visiter ce site afin de se rendre compte des prouesses de nos Ancêtres qui ont réussi à construire , sans utiliser de ciment (Juste en posant pierre sur pierre), et en utilisant les rejetons des éruptions vomcaniques (Que du naturel). Tellement majestueux que certains ont voulu attribuer ces vestiges aux extra-terrestres ou à un hypothétique salomon (qui n'a pu rien laissé chez lui pourtant de visible en dehors ds fables). Ces vestiges existent avant l'arrivée du moindre Leucoderme (blanc), donc on bat en brêche les thèses qui veument qu'on les ait attendus pour avoir des maisons.

L'Unité est notre But, la Victoire est notre Destinée !!!

(Lien vers l'Article et les photos : Afrocenticity International Cameroun)

 

Bamiléké et spiritualité

La religion en pays bamiléké est une identité. Dans la spiritualité bamiléké, l’être humain est considéré comme étant double dans sa constitution : d’un côté il est physique, visible et de l’autre, c’est une âme spirituelle et invisible. A la mort, l’âme du défunt se sépare du corps et s’en va rejoindre ceux des ancêtres qui l’ont précédés dans l’autre monde spirituel invisible.
Dans cette croyance religieuse Bamiléké, il existe un monde des dieux et chaque individu de cette société est connecté aux dieux à travers ses ancêtres. D’autre part, la religion Bamiléké est bipolaire ; on y pratique deux cultes : le culte des ancêtres (culte des crânes) et le culte des divinités (sanctuaire sacré, bois sacré). Ces cultes sont pratiqués dans des lieux sacrés choisis par des Nkam-si (prêtre) ou des Mani-si (prêtresse) ; On peut citer par exemple : la forêt sacrée, le La’akam, la case des ancêtres, …
Pourtant, avec l’arrivée du christianisme, l’islam et autres religions venus d’outre-mer, ces pratiques sont vues d’un mauvais œil et progressivement certains bamilékés abandonnent ces cultes au profit de ceux importés. Tout est prétexte pour jeter du discrédit sur cette religion : les prêtres et prêtresses étant qualifiés de charlatans ou au mieux de fétichistes, les cultes ancestraux qualifiés de sataniques et les pratiquants s’en sortent eux avec le qualificatif de païens.
1-Quelle est la place de la religion bamiléké (Kamite) dans la société moderne ?
2-Les libations (eau, vin de raphia, huile de palme), les offrandes (pistaches et mets divers) et les sacrifices (poulets, chèvres) pratiqués dans la religion Bamiléké (Kamite) sont-ils inutiles (gaspillages), négatifs et anti-chrétiens ?
3-Dans la grande bataille des religions, peut-on dire que les religions importées sont en train de damer le pion à nos religions ancestrales qui sont peu à peu reléguées au second plan (oubliette) ?

 

 

Le 15 octobre 1987, toute l'Afrique fut ébranlée en apprenant la mort brutale d'un de ses dignes fils, assassiné par les Impérialistes, avec comme souvent un traître jouant le rôle de troisième homme . 

« LE CHAMPAGNE POUR QUELQUES UNS OU L'EAU POTABLE POUR TOUS », il opta pour le second choix, raison principale de son assassinat.

EXTRAIT DE SON DISCOURS A HARLEM

L'IMPERIALISME ... A BAS !
LE NEOCOLONIALISME ... A BAS !
LE RACISME ... A BAS !

GLOIRE ... AU PEUPLE !
DIGNITE ... AU PEUPLE !
POUVOIR ... AU PEUPLE !
LA PATRIE OU LA MORT ... NOUS VAINCRONS !

CE QUI NOUS RESTE A FAIRE, C'EST FAIRE LA REVOLUTION !!!

NOUS DEVONS COMPRENDRE QUE NOTRE EXISTENCE DOIT ETRE VOUEE A LA LUTTE POUR LA REHABILITATION DE L'HOMME AFRICAIN.
CERTAINS NOIRS ONT PEUR, ET ILS PREFERENT S'INFEODER AUX BLANCS. IL FAUT LES DENONCER, IL FAUT LES COMBATTRE. NOUS DEVONS ETRE FIERS D'ETRE NOIRS.
NOTRE LUTTE EST UN APPEL A LA CONSTRUCTION. NOUS NE DEMANDONS PAS QUE LE MONDE SOIT CONSTRUIT UNIQUEMENT POUR LES NOIRS ET CONTRE LES AUTRES HOMMES. NOUS VOULONS EN TANT QUE NOIR APPRENDRE AUX AUTRES A S'AIMER ENTRE EUX.
MALGRE LEUR MECHANCETE CONTRE NOUS, NOUS SAURONS RESITER ET ENSUITE LEUR ENSEIGNER CE QUE C'EST QUE LA SOLIDARITE.
MAIS NOUS SAVONS EGALEMENT QU'IL NOUS FAUT ETRE DETERMINES ET ORGANISES.
NOTRE REVOLUTION EST SYMBOLISEE DANS NOTRE DRAPEAU.

QUAND LE PEUPLE SE MET DEBOUT, L'IMPERIALISME TREMBLE.

N'AYEZ JAMAIS HONTE D’ÊTRE DES AFRICAINS !!!

DISCOURS DE SANKARA A HARLEM : https://www.youtube.com/watch?v=ulD0_JfdEUc

AVANT 1849, LES "CAMEROUNAIS" PRATIQUAIENT QUELLE RELIGION?
(Par Killamel Akn)

Les missionnaires Joseph Merrick et Jackson Fuller débarquent dans notre pays en 1843; Alfred Saker quant à lui, arrive en 1845. (...)
Le tout-premier Chrétien Camerounais est baptisé en 1849 : un certain Békima Bilè, natif du village BonaPriso. Son nom de baptême sera Smith.
Ainsi sera-t-il le premier de nos concitoyens à se voir greffer sur son identité, un prénom occidental. (...)
De 1849 à 2014, cela fait très exactement 169 ans (seulement!), donc même pas 2 siècles..!
Sachons donc, que cela choque ou laisse à 37, que dans ce Cameroun, AUCUNE famille n'est Chrétienne depuis plus de 5 générations (SEULEMENT!!!), aucune. ‪#‎CQFD‬.
PS : Ce n'est pas ma petite personne qui parle, mais l'impartialité des faits.
Bon début de semaine, que le Dieu de Nos Ancêtres veille !

JE RAJOUTERAI CECI: NOS PARENTS QUI N’ÉTAIENT SUREMENT PAS "CHRÉTIENS" ET NE CONNAISSAIENT NI LA BIBLE, NI CELUI QUE LA BIBLE APPELLE "LA VOIE" (Jean 14.6 Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi.) IRONT-ILS TOUS EN ENFER?
ENTRE -200 000 ANS (PREMIER HOMO SAPIENS EN AFRIQUE) ET 1849, QU'EST CE QUI S'EST PASSE SPIRITUELLEMENT ???                                          (Waffo)

 

Page 1 sur 2

Évènements

25
Mai
2017
Convention Annuelle d'AI

25 mai 2017 00:00 - 05 juin 2017 06:00

(Enregistrer dans le calendrier)





30
Déc
2016
AI Guadeloupe celebre 50 ans de Kwanzaa

30 décembre 2016 18:00

(Enregistrer dans le calendrier)

Jardin d'Alexina





Online

Nous avons 413 invités et aucun membre en ligne

Login